JB Millot

“Dans le sillage de Jordi Savall, de très jeunes talents sont prêts à assumer la relève. À l’image de Valentin Tournet dont on peut dire qu’il a reçu tous les dons du violiste en partage. À l’initiative de la Chapelle Harmonique, ce premier prix de viole de gambe et de musique de chambre à l’âge de quatorze ans, vient de donner un récital captivant...

L’archet de Valentin Tournet semblait habité par la grâce, “plus belle encore que la beauté“... idéalement à l’aise dans un registre où les aficionados ont toujours préféré l’émotion au brio.“
Roger Tellart 

 

Évoluant dans un environnement musical depuis sa naissance en 1996, Valentin Tournet débute la viole de gambe à l’âge de 5 ans et se passionne rapidement pour cet instrument. Il participe aux stages de Jean-Louis Charbonnier et obtient ses 1ers prix de viole de gambe et de musique de chambre à l’âge de 14 ans.

Parallèlement, il a fait partie du Chœur d’enfants de l’Opéra National de Paris, ce qui lui a permis de participer à de nombreux opéras et concerts sur des scènes prestigieuses (Opéra Bastille, Théâtre des Champs-Élysées, tournée en Syrie et en Jordanie etc.).

Il joue également divers instruments dans les fêtes médiévales et ensembles de musiques traditionnelles, accompagne et pratique les danses anciennes et découvre la paléomusicologie avec le chercheur du CNRS Érik Gonthier.

Pendant plusieurs années, il se perfectionne auprès de Jérôme Hantaï, Emmanuelle Guigues et participe à l’Académie de Sablé avec Marianne Muller.

Par la suite, il se rend à Bruxelles pour suivre les cours de Philippe Pierlot au Koninklijk Conservatorium Brussel, puis au CNSM de Paris auprès de Christophe Coin. Il reçoit les conseils de Jordi Savall avec qui il partage cette passion commune pour l’art de l’improvisation. Sous l’impulsion de cette vie musicale foisonnante, il se produit tout naturellement, dès ses 13 ans, en soliste lors de concerts, tournées, festivals à travers l’Europe.

 
En musique de chambre, il est invité à jouer avec divers ensemble et travaille régulièrement avec les Musiciens de Saint-Julien (dir. François Lazarevitch).

Il est viole solo lors de concerts de la Passion selon Saint-Jean de Bach, dans une version récitée par l’acteur Michael Lonsdale (avec Gilles Cantagrel).
Sa découverte de l’orchestre lors de ses années à l’Opéra l’amène à se passionner pour la
direction qu’il apprend sous l’enseignement de Pierre Cao. Il rencontre Philippe Herreweghe et suit son travail au sein de ses ensembles.

En 2015, il a fait ses débuts au MA Festival de Brugge et au Festival Oude Muziek d’Utrecht, en soliste (Fabulous Fringe).

En 2017, à l’aube de ses 20 ans, il prendra part à une grande tournée en soliste en Belgique et aux Pays-Bas autour de la musique de Tous les Matins du Monde.

Il fondera la même année La Chapelle Harmonique, un ensemble de musique ancienne sur instruments d’époque rassemblant des musiciens parmi les plus talentueux de la nouvelle génération de la musique ancienne. Les premiers concerts autour d’une version méconnue de la Passion selon St-Jean de Bach auront lieu à la Chapelle Royale du Château de Versailles.

Il intervient régulièrement dans les médias (France Télévisions, Radio France etc.). Salué par la critique lors de ses récitals de viole de gambe, la presse est unanime. 

 

“La valeur n’attend pas le nombre des années“ (France 3)

“Son jeune âge, sa virtuosité et la magie de son instrument fascinent le public...
Il témoigne d’une parfaite maturité...“
(La
Croix)

“L'enfant du Baroque“ (La Vie